morlingue


morlingue

⇒MORLINGUE, subst. masc.
Arg. et pop. Synon. de porte-monnaie. — Ça n'sert à rien d'être aux as, ta blanche, c'est comme si t'avais peau d'balle dans ton morlingue, pisqu'y a pas d'marchands. — Tu s'rais Rothschild ou bien un tailleur militaire, ta fortune servirait à quoi? (BARBUSSE, Feu, 1916, p.206). Elle a envoyé Hortense au bazar Vivienne... Pour nous ramener des commissions un parfait morlingue... Le fort crapaud cousu main, à multiples compartiments, article inusable (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p.371).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1. 1883 «sous, argent qu'on a sur soi» (MACÉ ds ESN. 1966); 2. 1883 «porte-monnaie» (LARCHEY Suppl., p.104, avec citat. d'aut.). Var. de morningue «monnaie» (1878, RIGAUD, Dict. jargon paris., p.228, aussi porte-morningue, ID., ibid.); lui-même à rapprocher de mornifle au sens de «monnaie». Cf. FEW t. 7, p.125b. Bbg. CHAUTARD Vie étrange Arg. 1931, p.422.

morlingue [mɔʀlɛ̃g] n. m.
ÉTYM. 1883, « sou, argent », in Esnault; de l'anc. franç. morlain « livre morlane », in Godefroy, monnaie du règne de Charles VI « ainsi appelée parce qu'on la battait dans la ville de Morlas, capitale du Béarn » (selon Chautard, la Vie étrange de l'argot).
Argot. Porte-monnaie, et, mod., portefeuille.
1 Arrivé au porte-monnaie, il le considéra d'un air plein de pitié.
— Il est salement plat, le frère.
Il compte :
— Trois francs ! Mon vieux, faudrait voir à m'remplumer, sans ça, en r'descendant, j'suis verdure.
— T'es pas l'seul à avoir pas lourd dans son morlingue.
H. Barbusse, le Feu, t. I, I, XIV, p. 75.
2 J'avais confié le papier à Margo, pour qu'elle me le garde dans son gros morlingue à pièces justificatives (…)
A. Sarrazin, la Cavale, p. 310.
Loc. Être constipé du morlingue; avoir des oursins dans son morlingue : être avare.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • morlingue — n.m. Porte monnaie. Portefeuille. / Être constipé du morlingue, être avare …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • balle — 1. balle [ bal ] n. f. • 1534; it. palla 1 ♦ Petite sphère élastique dont on se sert pour divers jeux. ⇒ 1. ballon, pelote. Jouer à la balle. Lancer, envoyer, recevoir, relancer, renvoyer la balle. Balle de ping pong, de tennis. Anciennt Balle de …   Encyclopédie Universelle

  • blanc — 1. blanc, blanche [ blɑ̃, blɑ̃ʃ ] adj. et n. • v. 950; frq. °blank « brillant » I ♦ Adj. 1 ♦ Qui est d une couleur combinant toutes les fréquences du spectre, et produisant une impression visuelle de clarté neutre. Blanc comme la neige, le lait… …   Encyclopédie Universelle

  • blanche — [ blɑ̃ʃ ] n. f. • 1621; fém. de 1. blanc I ♦ 1 ♦ Note de musique qui vaut deux noires. La blanche est représentée par un ovale blanc muni d une queue ( ou ). Blanche pointée, valant trois noires. 2 ♦ Billard Bille blanche. II ♦ Femme de race… …   Encyclopédie Universelle

  • trottinette — [ trɔtinɛt ] n. f. • 1902; de trottiner 1 ♦ Jouet d enfant composé d une planchette montée sur deux roues, munie d une tige de direction orientant la roue avant. ⇒ patinette. 2 ♦ (1933) Fam. Petite automobile. « Tu viens de loin avec ta… …   Encyclopédie Universelle

  • constipé — ● constipé, constipée nom Personne qui a des difficultés pour aller à la selle. Familier. Personne qui est mal à l aise dans son comportement. constipé, ée adj. et n. d1./d Qui souffre de constipation. d2./d Fig., Fam. Qui est taciturne,… …   Encyclopédie Universelle

  • constipé — constipé, e adj. Avare : Constipé du morlingue. / Sérieux, triste, boudeur …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • oursin — n.m. Avoir des oursins dans le morlingue, être pingre, avare, radin …   Dictionnaire du Français argotique et populaire